J’ai attendu trois ans avant de vraiment démarrer mon projet. En sois j’ai beaucoup travaillé sur le principe afin de partir dans qqch qui tienne la route et qui soit réfléchi. Ce serait difficile à un niveau pareil de se lancer tête baissée en attendant de voir ce qui se passe.

Je vous donne donc ici quelques réflexions sur comment je démarre mes projets accompagnées d’un exemple concret.

Je vous souhaite une bonne lecture et je vous invite à me faire part de vos réflexions.

-Il faut se poser quelques questions avant de commencer. Elles aideront pour la suite, clarifieront les choses pour vous mêmes et les autres et vous donneront une certaine ligne de conduite à suivre pour ne pas perdre pied ou vous retrouver devant un mur.

1. Qu’est-ce que je souhaite réaliser et pourquoi ? En quelle matière principalement ? Avec quel niveau de détail ? Y a-t-il des choses spécifiques qui entrent en jeu ?

Il faut impérativement être au clair avec ce que vous voulez faire, sinon vous vous retrouverez avec des morceaux de pleins de choses partout, des outils pour des techniques diverses et variées, mais vous allez vite tourner en rond dans le nothingness.
Faites des choix, un grand projet, plusieurs petits… peut importe tant que vous avez arrêté votre idée et que vous savez que vous irez jusqu’au bout. Plus vous serez stable et plus il sera facile d’évoluer dans votre démarche (seul la démarche est facile, le reste va vous prendre la tête sans aucun doute).
Si qqn vient me voir avec une idée précise j’ai tout de suite des images en tête, je pense à des matières, des techniques, des sources… ça peut même être un projet personnel qui n’existait pas avant. Dans le cas contraire qqn qui me dit qu’il hésite entre une SG en modèle réduit, un modèle en bois de 2m de haut et s’acheter un aquarium (oui les poissons c’est compliqué de s’en occuper) je lui demande d’abord de se décider, après la décision tout devient plus clair parce qu’on emprunte plus qu’un seul chemin et on ne se perd plus à divaguer « Oh, mais… et si je faisais autre choses à la place, un Millennium Falcon ? Non en fait je garde mon idée, je veux un costume de Casimir… oh et puis non, allons à la piscine ».

La matière est importante, elle se choisit suivant plusieurs points : Comment on utilisera l’objet ? Qu’est-ce qu’on peut s’offrir comme bon matériel ? Qu’est-ce qu’on sait travailler et avec quelle(s) technique(s) ?
Je ne choisirai pas du bois massif pour un objet suspendu, c’est lourd et je ne sais pas le sculpter. Je ne choisirai pas de la mousse pour une statue au milieu d’un parc, c’est fragile, etc.

Suivant le niveau de détail je vais pouvoir aussi adapter mon budget et mes matériaux, si je veux simplement suggérer quelque chose je peux utiliser des pièces de récupération. On peut être Robocop avec deux casseroles et un casque de moto. Par contre je ne vais pas pouvoir construire ma SG avec des cuillères en bois et du scotch… malheureusement… j’ai plein de cuillères en bois.

Ne pas oublier de survoler votre idée à la recherche de détails spécifiques. Si par exemple je veux réaliser un objet qui contient du liquide je dois penser à une isolation. Est-ce qu’une armure en mousse me permettra de le faire ? Si non, puis-je l’adapter ou dois-je changer d’idée quant à la matière dans laquelle je vais la créer ?

Prenons un exemple concret pour imager tout ça (pas la SG parce que tout est déjà fait, on ne fait que marcher dans les pas de nos prédécesseurs… c’est pas gagné non plus).

Ex : J’aimerais construire une sentinelle de Matrix (les gros poulpes mais en métal et pas dans l’eau) j’arrête donc mon choix ici. Me vient des idées : De la mousse rigide sculptée ? Alors il va me falloir un minimum de bois pour guider les formes afin qu’elles soient nettes. Le bois le plus léger que je connaisse c’est le balsa. Il faudra que je pense à évider la masse… non attendez, on a pas choisi la taille. => Sources, quelle taille fait une sentinelle ? Je vois rapidement que la tête est légèrement plus petite que 2m en largeur, c’est donc réalisable en 1:1 bien que les tentacules prennent vraiment beaucoup de place, mais en sois la structure principale de ces bras est répétitive (ça implique pas mal de travail de peinture, mais c’est faisable.
Est-ce que je veux l’animer et / ou ajouter des lumière ? Les lumières oui. Pour les yeux ce sera facile, tout est allumé en même temps et il devient de plus en plus simple de faire de montages en LEDs. Pour les bras ce sera plus compliqué… il faudrait des tube translucides et répartir la lumière à l’intérieur, de plus ce sont des longueurs particulièrement grandes… il faut trouver un moyen peu cher et efficace. Au pire de la peinture UV avec de la lumière noire ? Peut être pas. Du lumistyl peut être. (Je ne trouve pas directement de solution mais je me suis posé la question j’ai donc une bonne idée de ce par quoi je vais devoir passer ainsi si je croise quelqu’un qui s’y connaît je peux lui demander conseil). Pour ce qui est de l’animation je pense que ce n’est pas nécessaires, ce serait bien de réaliser qqch de modulable pour les bras mais sauf si on arrivait à l’animer complètement se serait plutôt inutile visuellement d’animer seulement les yeux par exemple.

J’ai choisi la taille, je veux donc des détails particulièrement ressemblants et précis, il me faudra de la résine à mettre sur ma mousse, du ponçage etc. ça me prendra pas mal de temps. Si les bras sont faits en résine ce sera plus léger et plus simple à réaliser, mais je pourrais aussi utiliser de la mousse expansive molle si ce n’est pas trop cher je pense que je pourrais y gagner. Ce serait bien que ces tentacules puissent être semi-rigides pour tenir en place.

=> Quelles sont mes capacités personnelles, qu’est-ce que je peux apprendre et quelles sont les personnes qui pourraient m’aider à palier à mes lacunes ?

Cette question est interchangeable avec la première, l’un s’adapte à l’autre, à vous de voir si vous préférez adapter votre modèle ou quand même vous ruiner quand vous savez que ça va vous coûter très cher… Il est très important de se poser cette question afin d’être prêt à voir venir certains problèmes. Si je sais que je ne connais pas bien le bois je réfléchis tout de suite si je vais en avoir besoin dans mon projet, si oui sous quelle forme et qui sait faire ça ? Ainsi je peux directement décrocher mon téléphone en cas de doute et je gagne du temps (le temps est important, si vous en perdez trop soit vous ne finirez pas, soit vous allez perdre pas mal de moments de vie).

Ex : Pour ma sentinelle il va falloir que je réfléchisse à une manière simple de recréer de nombreuses fois le même modèle pour les bras, je vais devoir contacter qqn qui s’y connait en mousse pour savoir quoi utiliser pour avoir une bonne précision. Je vais aussi devoir trouver un moyen d’illuminer sur une grande distance le tube que je vais mettre entre chaque module pour ces mêmes bras. Je vais donc chercher du côté de mes amis qui sont dans la lumière, ils auront peut être une idée bon marché.

2. De quel matériel, budget et locaux je dispose ?

Au niveau matériel on peut toujours trouver de vieux outils ou emprunter. Pour ce qui est des matières premières on peut faire de la récupération, un peu de bois d’un ancien meuble, des chutes de mousses chez les pro qui en utilisent, etc.

Le mieux reste d’avoir un atelier, de modifier le garage, d’avoir une grande cabane de jardin… C’est très difficile de travailler sans ça, on le sait, nous on a que le jardin. Pour des petits modèles une table et des tiroirs suffisent mais pour du plus grand il faut vraiment un endroit dédié. Ne serait-ce que pour les odeurs / gaz et la chaleur. Tout ce qui est résine se coule bien mieux à des températures continues aux alentours des 18-20°.

Ex : Alors, si vraiment je me lançais aujourd’hui je n’aurais pas de budget à cause de la SG, mais de façon générale j’essayerais de faire en sorte que ça me revienne le moins cher possible,notamment en utilisant les choses que j’ai à portée de main (il me reste de la mousse d’isolation rigide). Je prendrais donc des résines bon marché pour recouvrir la tête qui serait faite en mousse d’isolation peu chère et légère et en balsa. Si possible de la mousse non rigide pour les bras sans forcément devoir les recouvrir de résine par la suite (ça permet une certaine sécurité aussi, la mousse ça ne fait pas mal quand ça vous tombe dessus). Des résines plus précises pour les petits bras / outils des tubes de récupération pour les tubes… etc.

=> Quel matériel, budget et locaux sont nécessaire à la réalisation de mon projet ?

On peut à nouveau le prendre par les deux bouts. Est-ce que je me limite dans mon projet ou est-ce que je modifie la maison ? Pour Jurassic Park ils avaient dû surélever le plafond des ateliers afin de monter en entier les dinosaures en intérieur pour faire les raccords latex.

Bien préparer son projet :

-Réunir le plus possible de sources (images, plans, mesures, vidéos…) autour de l’objet que l’on veut créer.

On se crée un dossier duquel on pourra rapidement imprimer des images, on cherche sur internet, on se procure le film / jeu duquel est tiré l’objet et on prend des images de bonnes qualités. L’idée est d’avoir des images des moindres recoins et de pouvoir s’y référer sans refaire des recherches pendant des heures. Les mesures sont très utiles, même sans voir l’objet de façon très précise, une image peut être très intéressante avec une référence (une main, un humain, une table, etc.

Ex : Je ne vais pas vous mettre ici toutes les images des sentinelles, mais on les voit bien dans certaines scènes des films et surtout il y a de très belles figurines qui existent.

action-figure-hot-toys-matrix-sentinel-06 5582228941_dc57afd366_z

La question est de savoir si les figurines correspondent à la « réalité » et si ça vaut le coup de s’en procurer une. Dans tous les cas je dirais oui pour un projet comme ça. D’autant plus que l’objet en sois est relativement beau. On trouve aussi des artworks, des dessins du projet avant qu’il soit terminé.

45f84ad4b6792cdac98f51d5a3c1760a 5ecbc21d5f72f92e8f9a17727f134ba5 Sentinel_Print

De cette façon on se rend mieux compte de l’intention de la personne qui l’a créé, parfois on y trouve des notes explicatives, des mesures, etc.

On trouve aussi des images de props originaux :

Tête taille réelle

Miniature

1333072238_7364936b4f_o

Une autre chose que je fais souvent c’est de réaliser des croquis personnels, si possible de l’objet sous chaque angle. L’intérêt n’est pas de créer une nouvelle référence détaillée au mm près (ça viendra plus tard), le but est simplement de s’approprier les détails de l’objet, d’apprendre à le connaître pour pouvoir travailler avec.

Sentinel

Ici je remarque que mon souvenir sans image de référence est très flou (avec c’est mieux). Ensuite je vois que le modèle n’est pas symétrique de partout, il y a beaucoup de détails qui ne se répètent pas entre le côté gauche et droit de notre pieuvre, notamment les yeux qui vont être relativement dur à repérer (j’ai déjà eu du mal à compter les bras qui sont pourtant bien voyants). Je me rend compte qu’il y a 15 bras et que chacun dispose de 44 modules chacun (en tout cas sur la figurine), j’aurai donc besoin de… 660 modules… non de non, quand même. O.o Toujours motivé ? Si vous pensiez non alors vous me connaissez mal. Bref je découvre les détails des bras / outils, leurs emplacement, leur façon de s’animer, comment ils se rangent aux bout des pattes etc. Un grand pas en avant.

Dernière possibilité, en cherchant ces images je remarque beaucoup de modèles 3D, je peux essayer de contacter l’un des auteurs afin de récupérer le fichier car lui à dû étudier la chose sous tous les angles. Quitte à modifier certains détails qui me semblent différents.

matrix_sentinel_by_kehlan

-Réaliser un plan d’action. Qu’est-ce qui vient dans quel ordre ?

Tout est modifiable à tout moment bien sûr, mais si vous suivez un plan d’action il sera plus facile de travailler en continu et de prévoir la suite. Comme ça s’il est possible par exemple de faire d’une pierre deux coups suivant sur quel partie de votre projet vous travaillez vous ne passerez pas à côté.

Ex : Je pense que je me pencherais en premier sur la tête pour en sculpter la forme générale. En parallèle je commencerais les modules des bras (car il va m’en falloir beaucoup et ça va me prendre un bon moment à faire). Il faut aussi penser qu’il faudra réaliser de zéro tous les outils, c’est un travail long mais qui peut se faire par la suite car d’autres techniques seront nécessaires alors que pour le début ce sera du bois et de la mousse principalement. Entre temps en ayant tout ce qui vient avant en tête, ça m’ouvre des possibilités d’idées quand je me balade dans un magasin de bricolage par exemple ou quand je passe près d’un amas d’objets laissés au bord de la route. Qui sait à quel moment je vais tomber sur un tube de caoutchouc que je pourrais modifier pour faire l’accroche à la fin des bras articulés par exemple.
Il faut penser à des moules pour : Les modules des bras, les pattes qui sont particulièrement détaillées (il faudrait vérifier si ce sont toutes les mêmes) et peut être les pinces bien qu’elles soient réalisables en bois ou autre relativement facilement car elles ont un design simple. Restera à trouver des tubes souples et penser les articulations, par exemple le bout des pattes est sensé sortir et s’ouvrir. Les yeux peuvent se faire
facilement avec des boules en plastique de différentes tailles par exemple.

-Faire des croquis détaillés, avec mesures.

Sans ça difficile d’aller bien loin. Il n’est pas forcément nécessaire de le faire pour le tout, mais pour la pièces qui vous avez décidé de réaliser en premier ce sera indispensable. Certaines personnes aiment utiliser la 3D afin d’avoir le volume complet sous les yeux, d’autres font des plans à l’échelle ou certains encore se suffisent de croquis comportant suffisamment d’explications et de report de mesures.

-Se procurer le début des produit.

Personnellement pour avoir perdu de la résine car j’en avais trop acheté d’un coup, je préfèrerais ne pas m’encombrer de trop de choses. Je suivrai donc le début de mon plan d’action en achetant de quoi travailler quelques jours déjà. De même pour les outils.

-Avancer un peu et penser à la suite.

Si vous avez un coup d’avance il y a de grande chance que votre moi du passé rende fortement service à votre moi du futur. Si je sais que je crée une pièce pour un moulage je vais penser à la finition de la pièce, à si je dois séparer les moule en plusieurs parties et si je peux l’éviter, etc.
Dans tous les cas, prenez des photos, notez ce que vous utilisez, ce que vous avez découvert, où, comment. Ce travail vous aidera sur des projets futurs, on apprend de ses erreurs, il est facile de revenir à un ancien dossier et de s’y référer pour un nouveau projet.

-Enjoy.

P.S. Qui devinera de quel prop original de série TV provient cette image incluant des bras de sentinelle prélevés d’un des jouets pré-cités ?

20140417_114051

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s