Tableaux d’évolution par domaine

Les tableaux suivants donnent une idée concrète de l’évolution du projet.

Lire la suite

Publicités

Description complète

La forme principale de la porte est un anneau, on peut toutefois remarquer qu’il se resserre de l’extérieur vers l’intérieur au niveau de son épaisseur. Chaque type de pièces est reproduite plusieurs fois à l’identique. Elle est faite en résine et fibre de verre montée sur de l’acier.https://i0.wp.com/images4.wikia.nocookie.net/__cb20100207021520/stargate/images/thumb/e/e6/IcarusGate11.jpg/830px-IcarusGate11.jpg

Les pièces détachées :

Sont au nombre de 9 et divisés au niveau des chevrons :

-L’anneau intérieur :

La finition de celui-ci n’est pas optimale, les jointures ne se rejoignent pas de façon continue au niveau des gravures.

L’anneau avant comporte en plus une partie perpendiculaire qui clôt la Stargate™ au niveau interne, celle-ci est faite de 19 triplets comme ceux -ci :

-L’anneau extérieur :

Les gravures sont les mêmes partout.

-L’arrière de la porte :

Il réunit les morceaux avant de la porte en une seule pièce.

-La frise/collerette :

Se trouve entre chaque chevron, elle est composée d’une multitude de formes géométriques disposées sur deux étages.

Sont plus nombreux :

-L’anneau mobile :

Il est composé de 39 glyphes répartis sur 8 plaques (7×5 et 1×4). Les jointures se font entre les glyphes au niveau des barrettes.

-Les chevrons :

Qu’ils soient avant ou arrières, ils sont composés de cinq parties : un V principal (parfois mobile) et un V intérieur ainsi qu’une partie transparente orangée et aussi deux « épaulettes » gauche
et droite.

Le chevron principal dispose d’une plaque grise sur sa partie transparente mobile. Le V intérieur des chevrons avants est rattaché à la partie que l’on voit derrière qui comporte de nombreuses
formes géométriques, c’est cette plaque qui la rattache au reste de la porte, contrairement aux chevrons arrière qui eux ne comportent pas cette plaque car elle est moulée avec l’arrière de la
porte.

On compte donc 10 types de pièces différentes et 39 glyphes donc une totalité de 129 pièces en tout. Sans compter les mécanismes et la base en acier.

Les mécanismes :

-Les lumières :

Il s’agit d’ampoules à filament allongées. Elles se trouvent sous les parties oranges transparentes des chevrons.

Elles s’allument rapidement en fondu. A l’exception du chevron principal qui s’allume et qui s’éteint à chaque fois qu’un chevron est verrouillé, les autres chevrons s’allument et le
restent jusqu’à ce que la porte se referme.

-L’anneau mobile :

Celui-ci commence par tourner dans le sens des aiguilles d’une montre puis dans l’autre, il ralenti juste avant que le glyphe voulu soit en face du chevron principal. C’est avec un moteur muni d’une petite roue dentée que l’on fait tourner l’anneau mobile placé sur une grande roue dentée à son extrémité extérieure. A son extrémité intérieur on trouve un tube d’acier qui repose sur des roulettes. A noter que le bruit de roulement de la porte est produit par de petites lamelles de métal qui tapent contre une barre.

-Le chevron principal :

Une fois le glyphe voulu placé sous celui-ci, le V descend vers le bas presque jusqu’à l’anneau intérieur et s’allume en même temps que la partie orange, qui s’est elle-même soulevée d’environ
5 centimètres (mais seulement la partie avant).

Ici la partie arrière s’allume, toutefois étant donné que le modèle ne comprend pas au départ de lumière à l’arrière on peut penser que c’est une retouche faite par ordinateur. Peut être est-ce seulement le chevron principal qui dispose de cet éclairage. Difficile d’en être certain avec le prises de vues de la série.

Puis ces deux parties mobiles reviennent à leur place en s’éteignant, l’anneau repart dans l’autre sens.

La procédure complète :

-On commence par entrer les symboles soit dans le programme du SGC (dont j’ai une version réalisée par des fans) soit sur un DHD.

-Avec le DHD :

A chaque pression sur un symbole, celui-ci s’allume, de même que sur la porte, à noter qu’ils s’allument dans le sens des aiguilles d’une montre en commençant par celui qui se trouve à la droite
du chevron principal. Une fois tous les symboles entrés (7 habituellement) la porte s’ouvre, les chevrons restent alors allumés jusqu’à son extinction. Chose étrange, dans le cas où l’on ne
composerait que 7 symboles, les deux chevrons au bas de la porte (parfois enterrés) ne s’allument pas.

-Avec le programme :

Une fois les symboles entrés dans l’ordinateur, la porte tourne dans le sens des aiguilles d’une montre jusqu’à ce que le symbole se trouve devant le chevron principal, celui-ci agit comme
mentionné au dessus et au même moment le premier chevron s’illumine (et le reste) la porte repart alors en sens anti-horaire pour faire de même, une fois les 7, 8 ou 9 chevrons sont verrouillés,
la porte s’ouvre. Dans le cas où l’on compose 8 symboles c’est le 5ème chevron qui ne s’allume pas. Ceux-ci restent allumés jusqu’à l’extinction de la porte.

La porte est principalement en plastique moulé, le mécanisme intérieur est métallique, chaque pièce est reliée avec des vis posées à un endroit précis pour les chevrons et un peu au hasard
parfois sur la porte en elle même. Dans le premier épisode de SGU on voit bien ces vis, et même des boucles vissées derrière qui servent sans doute à accrocher l’iris.

L’iris :

Parlons en ! Il s’agit d’un grand rond d’une seule pièce qui rentre exactement au milieu de la porte, le fond est en un morceau gravé, le bouquet avant est fait en 20 parties. Elles sont découpées dans des plaques de plastique puis peintes.

Le DHD :

Il est composé d’un socle, de 39 symboles et d’un rond principal.

Mais aussi d’un cache à l’avant sous lequel se trouve un appareil bleu et des plaques transparentes.
Dans un épisode, le clavier du DHD est démonté, dessous on voit en grande partie des panneaux transparents illuminés comme devant. (Il est quasiment impossible que le clavier habituel et ce panneau-ci se trouvent en même temps dans le DHD, il s’agit surement d’une adaptation pour cet épisode.)

Bonne année !

En ce dernier matin de 2011 je pense à mes bonnes résolutions et je me dis que cette année je vous ai informé sur l’avancement de MON projet. Or à la base ce blog devait aussi servir à regrouper des informations sur la Stargate™ afin d’aider ceux qui voudraient en reproduire en tout cas une partie.

Mais je n’ai pas donnée d’outils à ceux qui aimeraient peut être se lancer dans un projet comme celui-ci sans avoir le budget nécessaire pour acheter des morceaux déjà existants de la porte.

Voici donc pour vous les mesures du V du chevron. Sachez que je donnerais toutes les mesures possibles des autres morceaux une fois que je les aurais reçus et/ou réalisés.

Merci à Stephen pour son aide précieuse.

Je vous souhaite le meilleur pour cette nouvelle année et j’ai bon espoir que ce soit celle durant laquelle nous terminerons ce que nous avons commencé ! ^^

Bisou.

Banque d’images

Il y en a peut être qui se demandent avec quelles images je travaille (j’en avais parlé ici : La Stargate™ sous un nouvel angle).

J’ai donc mis en ligne un album picasa avec quasiment toutes les images que j’ai rassemblé (sauf bien-sûr celles que je ne dois pas divulguer).

Si je découvre de nouvelles images je mettrais l’album à jour.

J’espère que ces images vous seront utiles, n’hésitez pas à m’en faire parvenir d’autres du même genre, ça aide toujours, surtout en HD.

https://picasaweb.google.com/106154105695443794525

Anneau interne : Lignes

Vous avez surement remarqué que sur l’anneau central de la Stargate™se trouvent plusieurs courbes, de même que sur la plupart des armes et autres fantaisies Goa’uld.

J’ai donc cherché à les reproduire avec exactitude. Il faut savoir qu’il y a un jeu de ligne pour la porte extérieure et un autre pour la porte du SGC. Cette dernière ayant subit des réparations,
elles ont changé au cours des différentes saisons.

Je me suis donc intéressé uniquement à la dernière version de celles-ci. On en trouve notamment des images dans le catalogue « Stargate™ Artifact » de Propworx, mais je n’ai que des photos de
celui-ci, j’ai donc fait de mon mieux avec.

Si toutefois vous étiez en possession de cet ouvrage et que vous avez un peu de temps, vous pouvez vérifier mon dessin et me dire s’il est exact.

Voila donc ce que ça donne :

https://i1.wp.com/i44.servimg.com/u/f44/11/04/52/61/littp10.jpg

Vous serez peut-être étonnés de voir que certaines lignes ne se suivent pas… eh bien c’est normal, ce n’est pas un défaut de montage (comme je l’ai cru en premier lieu) mais bien une volonté
des artistes qui ont réalisé la porte comme on peut le voir sur ce blueprint :

https://i2.wp.com/www.therpf.com/attachments/f9/stargate-blueprint-sgdetail.jpg-32704d1282917603

j’espère que vous suivez toujours l’avancement de ce projet avec intérêt, n’hésitez pas à me faire part de tout commentaire ici même, vous m’aidez aussi à avancer quelque soit vos critiques.